Une peau éclatante grâce aux bienfaits de la rose

Aussi belle et odorante que bienfaitrice pour la peau, la rose nous promet la jeunesse éternelle ou presque. Grâce à huile de rose musquée, elle nous apporte un soin complet du visage comme du corps et nous embellit au naturel. Focus sur cette huile que vous allez adorer.

L’huile de rose musquée, d’où vient-elle ?

C’est un petit arbuste originaire d’Amérique du sud qui nous offre cette fleur délicate et si particulière. Reconnaissable entre mille avec ses couleurs si caractéristiques (ses pétales sont roses et blancs), elle est l’une des fleurs les plus adaptées pour les soins cosmétiques.

Son huile est extraite à partir des graines rouges qu’elle contient, et qui, une fois extraites, sont pressées à froid pour en conserver toute la richesse et toutes les propriétés. Une huile très parfumée est alors récupérée afin d’être utilisée pure ou mélangée à d’autres soins cosmétiques.

L’huile de rose musquée, que contient-elle ?

C’est un véritable concentré d’actifs miracles. Elle contient à la fois des acides gras (oméga 3 et 6), des antioxydants, du bêtacarotène et des vitamines E, K et A, tous capables de combattre le vieillissement de la peau et de l’hydrater et la protéger en profondeur.

L’huile de rose musquée présente aussi l’avantage de correspondre à tous les types de peau, et particulièrement aux peaux sèches, à problèmes, et à celles sujettes à des désagréments de type eczéma, psoriasis, etc. Elle nourrit, assouplit et tonifie la peau au quotidien tout en atténuant les taches brunes et les rides liées au vieillissement de l’épiderme. Elle aide même à cicatriser les plaies et les brûlures… c’est simple, elle est parfaite.

L’huile de rose musquée, comment l’utiliser ?

Elle peut s’utiliser pure. Il vous suffit alors d’en verser dans vos mains et de la réchauffer en frottant vos paumes l’une contre l’autre. Appliquez-la ensuite sur les zones que vous aurez ciblées en massant avec des gestes circulaires. Comme elle est non grasse et qu’elle pénètre très facilement les pores de la peau, elle ne laisse aucune pellicule sur l’épiderme et permet de se maquiller directement. Elle peut donc remplacer votre crème de jour sans aucun problème.

Vous pouvez également en ajouter quelques gouttes à vos produits habituels si la sensation directe de l’huile sur la peau ne vous convient pas.

Nos recettes de soins à base d’huile de rose musquée

Si les soins home made vous tentent, voici quelques recettes toutes simples à base de cette huile miraculeuse que vous pouvez tester tout de suite :

  • Une crème de nuit anti-rides délicieusement parfumée : pour la réaliser, il vous faut mélanger 20 ml de votre huile végétale de rose avec 15 gouttes d’huile essentielle de rose et 3 grammes de glycérine végétale. Voilà, c’est prêt !
  • Un sérum concentré : plutôt que de vous ruiner en sérums anti-âge hors de prix, voici notre version simple, économique et surtout naturelle. Cette fois, vous devez mélanger 30 ml d’huile de rose musquée avec 15 ml d’huile végétale d’argan et 3 gouttes d’huile essentielle de géranium. Appliquez-le sur votre peau (propre et légèrement humide pour une meilleure efficacité) avant votre crème de jour hydratante habituelle.
  • On l’utilise pure pour lutter contre les vergetures et les cicatrices : cette fois, pas besoin de jouer aux petits chimistes pour l’utiliser. Appliquez-la pure, en massant doucement pour qu’elle pénètre dans l’épiderme et agisse comme un régénérant cellulaire. Vous pouvez aussi gommer votre peau au préalable pour aider à sa diffusion à travers les pores. Mais attention à ne pas trop gommer votre poitrine dont la peau est particulièrement fragile. L’huile de rose musquée est donc l’allié beauté de toutes les femmes enceintes et de celles qui entament des régimes rapides et à résultats spectaculaires. Pour protéger et régénérer sa peau (surtout en cas de prise et de perte de poids rapides), elle est parfaite.

Vous connaissez maintenant tous les secrets de cette fleur magique. Agréable, efficace et parfumée, l’huile de rose musquée a tout bon ! L’essayer, c’est bien entendu l’adopter…