On dit stop à l’herpès, une bonne fois pour toutes

C’est l’heure de partir au combat pour détruire cet ennemi qui nous défigure régulièrement ! En plus de nous obliger à nous cacher pendant la crise, le bouton de fièvre nous prive de câlins et de bisous pour ne pas contaminer notre entourage. Il est plus que temps de lui faire la peau, non ? Voici de quoi lui déclarer la guerre.

Le bouton de fièvre, d’où vient-il ?

Aussi appelé herpès labial, il provient d’un virus qui s’installe dans le corps pour toute la vie, et qui se réactive chroniquement par crise. Il revient régulièrement ou non, le plus souvent réveillé par un fort stress ou une grande fatigue. Il peut aussi accompagner un épisode de règles, une fièvre, une opération chirurgicale ou encore certains traitements par médicaments. Enfin, les séances de bronzage intensives peuvent aussi encourager son apparition, vous voilà prévenues !

Question symptômes, il n’y a vraiment rien de réjouissant : douleurs, brûlures et picotements sont au rendez-vous quelques jours avant la poussée, puis on peut observer un gonflement de la lèvre, suivi de l’apparition de ce bouton plutôt inesthétique. Alors dès les premières sensations, on ne traîne pas et on adopte une routine de prévention radicale.

Quel traitement pour réduire le bouton de fièvre ?

Dès les premiers symptômes, précipitez-vous pour agir vite avec un traitement adapté et beaucoup plus efficace s’il est appliqué dans les premières heures. Il s’agit en général d’une crème contenant de l’aciclovir, la molécule qui vient à bout de ce type de bouton. Pour vous en procurer, il vous faut consulter un médecin car elle n’est disponible que sur ordonnance. Ce traitement dure entre 3 et 4 jours selon les crises et doit être appliqué dès les signes précurseurs, même si le bouton n’est pas encore visible.

Après la première exposition à ce virus, il vous faudra toujours avoir avec vous un tube de cette crème. Même en voyage à l’autre bout du monde, pensez à l’emporter avec vous, ou vous risquez de voir votre séjour gâché à cause des boutons de fièvre.

Prévenir l’apparition du bouton de fièvre

Pour celles d’entre vous qui en souffrent très souvent, c’est-à-dire plus de 6 ou 7 crises par an, mieux vaut envisager de se tourner vers un traitement de fond pour prévenir leur arrivée et tenter de les rendre beaucoup moins intenses. Il dure alors plusieurs mois et permet à la fois d’espacer les crises et de les atténuer considérablement tant sur leur intensité que leur durée d’apparition. Il s’agit le plus souvent de cachets prescrits par votre médecin traitant.

Surveillez son hygiène de vie pour éviter leurs apparitions

On l’a vu, certains facteurs comme le stress ou la fatigue peuvent déclencher une crise. Voici quelques astuces pour les éviter grâce à des choses simples :

  • Protégez-vous du froid et du soleil au maximum. Pour bronzer sans stress, optez pour une crème écran total mais surtout pour un stick à lèvres protégeant des UV.
  • Dormez bien et beaucoup, pour réduire votre fatigue.
  • Enfin, relaxez-vous par tous les moyens possibles (yoga, méditation, sport…) pour faire retomber la pression, et, avec elle, les risques de bouton de fièvre.
  • Mangez du chocolat ! En plus de vous faire du bien au moral, il a tendance à faire diminuer les crises. Génial, non ?

Espérons que tous ces conseils vous aideront à passer l’hiver tranquille et à vaincre vos boutons de fièvre !