Moins de shampoing pour prendre soin de mes cheveux crépus

C’est l’une des dernières tendances à la mode. Le low shampoo (à traduire par « moins de shampoing ») s’invite dans nos routines beauté et nous encourage à lever le pied sur le nombre de shampoings par semaine. Décryptage de ce nouveau phénomène qui semble particulièrement bien adapté aux cheveux crépus.

Le low shampoo : définition

Comme son nom l’indique, il correspond à une nette diminution du nombre de shampoings. L’idée est donc de prendre soin de ses cheveux en limitant les agressions liées aux douches et aux produits lavants.

Cette tendance suit celle de la mouvance écolo qui prône un retour aux produits naturels et à une consommation raisonnée. Pour faire simple, il s’agit ici de limiter les contacts avec ces produits industriels et chimiques pour préserver à la fois la santé et l’environnement. Le low shampoo tend à prouver que nous n’avons pas besoin de laver aussi souvent nos cheveux et que cette habitude ne permet pas de régler le problème des cheveux qui regraissent vite mais plutôt de le masquer temporairement.

Il s’agit donc ici de n’avoir recours qu’à des produits respectant la nature des cheveux crépus et de réduire la fréquence des lavages.

Le low shampoo : bonne ou mauvaise idée pour les cheveux crépus ?

Pour prendre soin des cheveux secs, toutes les femmes ont la même réaction, celle de s’équiper de toutes les armes à leur disposition. Shampoing soin, conditionneur, sérum ou masque, tout est bon pour lutter. Mais si finalement c’était l’arme secrète du corps humain, le sébum, qui pouvait tout changer ?

Cette substance est naturellement sécrétée par notre cuir chevelu pour hydrater et protéger nos cheveux. Mais à peine fait-il son apparition sur nos racines que nous fonçons sous la douche pour l’éradiquer. Peut-être serait-il bon de le laisser travailler ?

Et en ce qui concerne plus particulièrement les cheveux crépus, c’est justement de sébum dont ils manquent. Avec leurs boucles serrées, les chevelures afro ont une tendance à la déshydratation et à un mauvais passage du sébum qui reste bloqué en amont. Conséquence, les longueurs et les pointes ne profitent pas des bienfaits du sébum et s’assèchent considérablement. Avec le low shampoo, c’est donc une solution sur mesure qui leur est proposée. Avec moins de shampoings, le sébum peut prendre son temps pour arriver jusqu’aux pointes et créer une barrière d’hydratation efficace.

Le low shampoo : comment ça marche ?

Il existe deux écoles concernant cette tendance. D’un côté, certaines utilisent leur conditionneur à la place du shampoing et espacent les lavages. Mais ce type de soin ne permet pas un nettoyage 100 % efficace pour les racines et le cuir chevelu. Les cheveux prennent alors le risque de devenir ternes et un peu cartonneux… Pas idéale comme méthode.

L’autre technique semble plus efficace et adaptée aux cheveux crépus qui ont besoin régulièrement d’éliminer toutes les impuretés piégées par les boucles et les cheveux très frisés. On commence alors par éliminer de sa salle de bains tous les produits classiques qui ne font pas tellement de bien aux chevelures en s’attaquant très fortement au sébum. On les remplace alors par des produits plus doux qui ressemblent plus à des crèmes lavantes qu’à des shampoings.

Ensuite, on espace peu à peu et progressivement les passages sous la douche pour les cheveux. Les premières semaines, le cuir chevelu et la chevelure ne sont pas habitués et ont tendance à graisser assez vite. Les racines semblent sales et il va vous falloir lutter contre votre envie de nettoyage. D’ailleurs si la tentation est trop forte, vous pouvez les mouiller simplement à l’eau sans inquiétude. En effet, cela permettra de chasser les dépôts et les impuretés coincés dans vos cheveux et de faire glisser le sébum jusqu’aux pointes. Petit à petit, vous allez ensuite prendre l’habitude d’espacer les shampoings jusqu’à pouvoir tenir 1 semaine à 10 jours sans les laver… Le pari est alors gagné.

Le sébum est donc la substance naturelle parfaite pour entretenir les cheveux crépus. Voilà une bonne raison d’en prendre soin et d’adopter la low shampoo attitude.